Le poids de la transformation

Vous commencez à peser un ananas sur une balance à plateau. L’ananas est sur un des plateaux, en bas à cause de la gravité. Vous ajoutez au fur et à mesure des poids sur l’autre plateau. Au début rien ne se passe. Puis l’ananas commence à monter. Jusqu’à atteindre l’équilibre. Jusqu’à ce que la masse de vos poids soit égale à celle de l’ananas.

Pendant la table-ronde autour du thème « le code fait-il vraiment loi » lors de la restitution du programme EIG, le chercheur Clément Mabi a parlé d’un concept intéressant : il est difficile pour les grosses organisations d’investir dans la transformation numérique car les effets ne se font pas sentir au début.

Elles lancent un programme d’innovation, une formation, un hackathon. Petit poids par petit poids. Sauf que les effets concrets de ces investissements restent invisibles. Pour le Dr Mabi, là réside une des difficultés de la transformation : les effets ne se font sentir qu’au bout d’un certain temps, une fois une masse critique atteinte. Le contrepoids de la culture transformée.

Trois remarques importantes :

1/ Contrairement à une balance qui monte graduellement, il est très difficile de mesurer l’avancée d’une transformation. À partir de combien de magasins bio et micro-brasseries peut-on considérer un quartier est gentrifié ? Il n’y a pas de seuil ou de palier, tout cela est toujours très progressif. C’est pareil pour la transformation numérique.

2/ Contrairement à l’ananas dont la masse est invariante dans le temps, la technologie avance sans cesse. Il n’y a donc pas d’état d’équilibre, pas de moment où nous avons suffisamment agit pour nous dire « c’est bon, tout est transformé, nous pouvons arrêter ». Au lieu de cela, nous devons intégrer l’évolution comme une partie intégrante de nos métiers.

3/ Même si les effets n’apparaissent qu’au bout d’un certains temps, il est nécessaire de montrer que le train est en route et que la transformation a démarré. Pour cela, il faut des exemples concrets et facilement atteignables, pour inspirer et rallier tout le monde à la cause.

Cet article vous parle ? Partagez-le !