Les projets cache-misères

Dans mon ancien appartement, tout le couloir était recouvert de lambris. Quelle est la fonction principale du lambris ? Cacher la misère. Plutôt que de traiter les problèmes d’infiltration et de refaire les murs, ceux qui ont fait les travaux ont préféré tout camoufler. Résultat : tout l’appartement était à refaire au bout de quelques années.

N’est-ce pas un phénomène que nous rencontrons fréquemment dans les grandes structures ? Au lieu de nous attaquer aux problèmes de fond, il est plus facile de mettre des pansements sur une jambe de bois.

Pourquoi par exemple lancer une « marque employeur » alors que nous ne sommes parfois même pas capables de rendre son poste à une femme qui rentre de congé maternité ? (pas dans mon administration, mais histoire vraie)

L’excuse est souvent la même : « ce n’est pas mon sujet… ». La malédiction des grandes organisations, c’est que tout est séparé en tellement de petits morceaux que personne n’est plus responsable de rien. Il est donc très compliqué de mettre autre chose que des pansements.

La solution existe pourtant : créer des équipes dédiées et interdisciplinaires qui travaillent sur un problème clairement identifié. Parce que pour faire une belle pièce qui sera agréable à vivre pendant longtemps, il faut parfois tout péter et tout refaire. Plutôt que de mettre du lambris.

Cet article vous parle ? Partagez-le !